Guide Des Vins Du Sud Ouest

Edition du 12/05/2015
 

Domaine Pichard

Exception

Domaine PICHARD

“Hors des sentiers battus et des idées reçues” Osez le Madiran


“Ces vins nous apprennent le plaisir de l'attente, la patience et au final la découverte des sensations intenses, ils ne se livrent pas toujours les premières années. Ils sont le reflet de leur terroir, ils ont l'accent du sud-ouest, un peu rocailleux sur la langue mais d'un cœur généreux quand ils s'expriment à leur pleine maturité. Nous ne mettons en bouteilles nos différentes cuvées qu'à l'issue d'une bonification en chai de 3 ou 4 ans après la récolte. Nous réalisons ainsi un vieillissement optimal de nos crus pour le plus grand plaisir de nos clients. Notre Domaine couvre aujourd'hui 20 hectares, plantés en haut d'un coteau, versant sud, face aux Pyrénées. Le sol se compose d'argiles fines mélangés de galets de quartz variés, quartzites et de lydiennes datant de l'aire quaternaire. Ceux-ci assurent un drainage optimal et restituent la chaleur pour aider à la maturation du raisin. L'encépagement de 30 ans de moyenne d'âge est composé de 60% de Tannat et 40% Cabernet franc et, pour le blanc, essentiellement de Petit Manseng. A compter de 2015, tous nos vins bénéficieront du label bio. Ce passage de l'agriculture raisonnée à l'Agriculture Biologique marque notre attachement au respect de la nature et à l'environnement. Les Cabernets francs contribuent depuis l'origine du Domaine à l'originalité et à la complexité de nos vins. 2015 marque la mise en place des plants issus de notre sélection massale menée depuis quatre ans. Ainsi, nous respectons la richesse que représente la diversité des individus de notre propriété. Nous sélectionnons chaque année deux cuvées en Madiran, à déguster ou à conserver de longues années, dont une Prestige. Enfin, nous présentons un Pacherenc doux, non liquoreux, frais et fruité, et un Pacherenc sec. Nos assemblages résultent de notre volonté de faire partager aux amateurs nos plaisirs de dégustation toujours renouvelés.”
Qualité des Vins Le 2013, malgré les conditions climatiques très capricieuses, devrait laisser entrevoir de belles cuvées tout en finesse avec des tanins déjà bien fondus. Le 2012, présente des senteurs de petits fruits rouges, cassis et fraise des bois, les tanins très soyeux et souples en fin de bouche. Le Madiran Cuvée Aimé 2012 est un vin bien équilibré, droit, d'une couleur intense (presque noir) avec un mélange suprenant de notes torrefiées, de moka et de fruits rouges, d’une longue finale. Sa mise en bouteille se fera d'ici un an. Le 2011 est un très beau millésime, issu d'une petite récolte vendangée fin septembre à parfaite maturité. Le vin est dans la trame du 2010, très fruité avec une belle finale persistante et réglissée, où l'on retrouve la puissance du Tannat. Le 2010 présente des senteurs de fruits rouges, beaucoup de finesse, c'est un vin très féminin, très élégant, que ce soit la Cuvée Tradition ou la Cuvée Aimé. Un vin très fruité et équilibré, aux arômes de cerise bien mûre. Seules les meilleures parcelles sont réservées à la Cuvée Aimé qui bénéficie d'un élevage d'un an en barriques, une grande réussite. Le 2009 est un vin solaire, avec beaucoup de matière, très agréable à boire dès à présent, un vin charmeur, très charnu, aux arômes de cerise, de pruneau. Idéale sur des mets épicés, la Cuvée Aimé 2009 est à son apogée. Le Madiran Tradition 2008 est intense, riche, aux notes de fruits cuits, de réglisse et d'humus, très équilibré au nez comme en bouche, beaucoup de concentration. Excitez vos papilles avec le Madiran Cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, un vin gras, intense, au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec les tanins bien équilibrés, un vin typé et bien charnu aux nuances de cuir et de mûre en finale.

   

Domaine Pichard

Jean Sentilles et Rod Cork

65700 Soublecause
Téléphone : 05 62 96 35 73
Télécopie : 05 62 96 96 72
Email : pichard65@orange.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/domainepichard




> Le palmares des vins


CLASSEMENT SUD-OUEST
e_sud-ouest.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
CAMINADE
LA COUTALE
CROZE DE PYS
FAMAEY
GAUTOUL
LAVAUR
HAUTE-SERRE
NOZIÈRES
MERCUES
PAILLAS
SOULEILLAN
TRIGUEDINA
BOUT DU LIEU
(EUGÉNIE)
PECH DE JAMMES
PELVILLAIN
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE
GRAND-JAURE (P)
VIEUX TOURON (M)
CLOS DU BREIL
LAROQUE (BI)
MOULIN-POUZY (M)
GAILLAC
BOURGUET
LABARTHE
LECUSSE (Bl)
L'EMMEILLÉ
MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
PICHARD
PARADIS
VIELLA
CUQUERON
HUSTE (J)
ROUSSE (J)
SERGENT
BURGUÉ-SÉRÉ (J)
BORIES
GAILLON (M)
LAFITTE-TESTON
MONTAUD
NIGRI (M)
AUTRES APPELATIONS

VIGNERONS BUZET (Bt)
HAILLE (IGP)
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
GUILLAMAN (IGP)
HERREBOUC
JOY (IGP)
MALARTIC (IGP)
SAINT-GUILLHEM (F)
VOIE BLANCHE (VP)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
MAISON-NEUVE*
REYNE
ARMANDIÈRES
(PASSELYS)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
CROIX BLANCHE (BI)*
HAUT-FONGRIVE*
BERTRANOUX (P)
(LA BORDERIE (M))
POULVERE M)
TIREGRAND (P)
MAINE-CHEVALIER
PANISSEAU (BI)
GAILLAC
ADELAÎDE
GRAND CHÊNE
LACROUX
LESCURE
RHODES
SARRABELLE
MADIRAN
JURANCON

(Cru LAROSE (J))
AUTRES APPELATIONS

MAGNAUT
(GENSAC*)
MIRAIL
CAVE IROULÉGUY (I)*
(PELLEHAUT)
(VIGNERONS BRULHOIS*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(TROTTELIGOTTE)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PIQUE-SÈGUE
(ROQUES-PEYRE*)
GAILLAC
MADIRAN
JURANCON
Prod. JURANÇON (J)
AUTRES APPELATIONS

(CAVE FRONTON (F))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Cru LAMOUROUX


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on est reçu avec la convivialité et le dynamisme de Monique et de son époux, fers de lance de l’appellation depuis des années. Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme ­Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, maîtrise des températures). Les vins sont élevés en cuves Inox pour les vins secs et en barriques de chêne pour les autres. “En 2013, nous raconte Richard Ziemek, le temps pluvieux a restreint la production, il n'y aura pas de moelleux, uniquement des vins secs à base de 80% de Petit Manseng et 20% de Gros Manseng, équilibrés, de garde. En 2014, les raisins ont été grêlés à 50%, d'où petite mais très bonne récolte. La concentration en arômes est importante, et, pour l'instant, les vins se reposent dans nos caves. Ventes en 2015 : les 2013 en secs, les 2006 en moelleux, puis le 2007.” Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2006, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant une année en vieux fûts de chêne, au nez complexe et puissant, bien équilibré, au bouquet de petits fruits confits et de pain brioché, tout autant parfumé en bouche, bien caractéristique du millésime, très classique, d’une grande persistance, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006 (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent le pain grillé, les fleurs fraîches et la pêche jaune, de grande garde. Superbe Jurançon cuvée Pierre Yves 2005 (Petit Manseng vieilli en vieux fûts de chêne), avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche savoureuse, un vin dense et velouté, avec cette finale au palais dominée par le citron et le miel, de grande évolution.

Richard, Monique et Pierre-Yves Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : chige.jean@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com

Château BOVILA


Un vignoble de 20 ha, situé sur des coteaux argilo-calcaires blancs exposés sud-sud est. Exceptionnel Cahors Prieuré de Bovila 2010, pur Malbec, élevage en fûts de chêne 12 mois qui doit son nom au prieuré de Bovila cité au XIVe siècle comme propriété du prieur de Catus puis des clarisses de Cahors. Nez intense, un vin alliant charpente, finesse et concentration, avec des notes de fumé, de cerise et d’épices, un vin riche en couleur, de garde. Le 2009 poursuit sa belle évolution, un vin au nez puissant avec ces senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, d’un grand équilibre, ferme.  Tout en souplesse mais bien charnu, le Cahors 2012, sol argilo-calcaire, 80% Malbec et 20% Merlot, vinification traditionnelle (sans filtration ni collage systématique), aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s'entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, d’excellente évolution comme le confirme ce 2009, de couleur grenat soutenu, riche en arômes, intense, concentré mais très élégant, qui développe un nez puissant dominé par la cannelle et la cerise noire.

Pascal et Olivier Pieron
Scea P.-O. Pieron - Rouffiac
46700 Duravel
Téléphone :05 65 36 54 27
Télécopie :05 65 36 44 14
Email : vignoblespieron@orange.fr

Château BOURGUET


Un vignoble de 21,50 ha, cultivé depuis quatre générations avec la même passion, et situé sur les terres les plus au nord de l’aire AOC Gaillac, grâce à la cité médiévale de Cordes-sur-ciel. Terrain argilo-calcaire très caillouteux (moyenne d’âge des vignes de 40 ans). Toujours au sommet avec ce Gaillac rouge 2012, 60% Braucol, 20% Duras, 10% Cabernet, 10% Syrah, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, ample et franc, de couleur soutenue, de bouche corsée. Le 2011 est charnu, aux tanins mûrs, au nez complexe dominé par la cerise et le musc, à déboucher sur un curry de poulet.  Remarquable Gaillac blanc doux 2012, 100% Len de l’El, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez marqué par des notes de fleurs blanches et de brioche. Le Mousseux Bulles d’Alayrac, une cuvée à la fois vineuse et fine, corsée et fruitée, est d’une jolie ampleur en bouche. Joli Gaillac blanc sec, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, un vin élégant, de jolie robe dorée.

Jean et Jérôme Borderie
Les Bourguets
81170 Vindrac-Alayrac
Téléphone :05 63 56 15 23
Télécopie :05 63 56 15 23
Email : chateaubourguet@orange.fr
Site personnel : www.chateaubourguet.fr

CRU LAMOUROUX


Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2005, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant 1 année en vieux fûts de chêne, un vin superbe, aux notes de rose et de petits fruits confits, un vin d’un très bel équilibre, riche et fin à la fois, savoureux, dense et bien velouté, dominé en bouche par des nuances de brioche, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006, (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), un vin suave, très parfumé, de bouche flatteuse et persistante, tout en bouquet, mêlant puissance et distinction vraiment remarquable. Superbe Jurançon cuvée Nathalie 2004, pur Petit Manseng, à la bouche fondue, un vin ample, aux notes discrètes de citron et de fleurs blanches, tout en bouche, tout en finesse, de jolie robe dorée, dominé par des effluves de petits fruits confits et de noisette en finale, de garde. Le 2003, d’une belle persistance et complexité aromatique au palais, subtil au nez comme en bouche, est un vin de jolie robe brillante, très séduisant avec ces nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches. Le Jurançon Tradition sec est une réussite, de jolie teinte soutenue, très frais, avec des notes de fruits blancs et d’amande, à ouvrir sur une langouste grillée.

Famille Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : crulamouroux@vinsdusiecle.com
Site : crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com


> Nos dégustations de la semaine

Château HAUT-FONGRIVE


Sympathique, enthousiaste et passionnée par le vin depuis sa plus tendre enfance, Doriane Dublanc s'installe en tant que viticultrice en juillet 2006, dans le but de réaliser son rêve, vinifier en bio-dynamie. Depuis Septembre 2010, son compagnon Julien Boucher est devenu vigneron, ils travaillent dès lors dans le même but, faire des vins authentiques dans le respect du terroir.
Un vrai coup de coeur pour leur Bergerac blanc L'Irrésistible de Mon Père 2012 (90% Sauvignon blanc et 10% Sauvignon gris), qui mêle nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, marqué par ces notes de fleurs blanches. Le Bergerac blanc L'Irréductible 2011, de robe jaune clair, où l'on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix, de bouche souple et vive à la fois, est tout en nuances. Remarquable Côtes de Bergerac moelleux cuvée Fongrivette 2010, médaille de Bronze au concours des Féminalise de Beaune 2011 (78% Sémillon, sélection des plus vieilles parcelles à faibles rendements, 22% Sauvignon gris), à la bouche fondue, aux notes subtiles de rose et de brioche, un vin ferme et parfumé, frais et onctueux à la fois, aux connotations florales en finale, de bouche profonde. Excellent Bergerac rouge L'Incontournable 2010, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé, puissant et savoureux, aux tanins mûrs, d'excellente évolution. Tout en bouche, le Bergerac Lune de Miel blanc 2011, complexe, aux arômes de poire mûre et de noisette grillée, est un vin ample, très harmonieux, qui demande une cuisine raffinée comme des quenelles. S'il en reste, misez sur le Bergerac blanc sec l'Irréprochable 2010, médaille d'Or au concours des Féminalise de Beaune 2011 (60% Sauvignon blanc, 40% Muscadelle), élevé 8 mois en fûts de chêne, très séduisant, riche en bouquet, aux notes de noix et de petites fleurs, avec des nuances de pêche fraîche en bouche, un vin savoureux, suave et charmeur, à ouvrir sur une sole meunière. Excellent Bergerac rouge L'Impensable 2011, élevé en fûts de chêne, un vin aux arômes riches de cassis et d'épices, qui séduit par l'intensité du fruit, sa structure et sa longueur, d'excellente évolution. Exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir (4 à 5,50€). Pas la moindre hésitation.
Doriane Dublanc et Julien Boucher

Château LECUSSE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Les plus anciens documents historiques concernant Lecusse datent de 1640. A cette époque, plusieurs familles y habitaient dans trois ou quatre maisons. La ferme fut habitée jusqu'aux années trente. Son pigeonnier était un signe de prospérité. Un four à pain était utilisé en commun par les familles, de même pour les deux lavoirs. Quelques parties du four existent encore aujourd'hui. Le Domaine retrouva un nouveau souffle avec l’arrivée de M. Pierre Ange Mattei, qui l’acheta en 1963. Rapatrié d’Algérie, il apporta des idées nouvelles et bouleversa les techniques de vinification. Les cépages rouges furent implantés, en commençant par le Syrah et le Duras. Après l’agrandissement du Domaine, il planta le Gamay, le Merlot, le Fer Servadou et le Cabernet. Lecusse devînt alors un "vrai" vignoble, spécialisé en Vins rouges.
En 1994, la famille Olesen reprend le flambeau. Le couple, propriétaire de Poulsen Roser A/S à Fredensborg, au Danemark, a une renommée mondiale d'obtenteurs de rosiers. Mogens N. Olesen, ingénieur, a une formation solide dans la viticulture et la production de vin. En plus de son autre formation, il a eu un intérêt pour le vin depuis ces dernières années. Pernille et Mogens N. Olesen sont presque nés en France. Le couple a passé beaucoup de temps à parcourir le pays, étudiant la langue et les aspects professionnels d'obtention du rosier et de la viticulture. Depuis 1994, le chai et le vignoble ont été modernisés. La cave a été entièrement rénovée et agrandie afin de créer les conditions idéales pour la vinification et pour le stockage des Vins. Les vignobles ont été restructurés, tout en élaguant les vignes existantes et en réalisant de nouvelles plantations. Le domaine s’étale sur 50 ha.
Beau Gaillac Grappes d’or 2010, dense, avec des senteurs de noix, de lis et de coing, un vin qui allie fraîcheur et souplesse en bouche. Le 2009, avec des notes de noisette et de pêche, associant souplesse et structure, un vin tout en finesse, d’une longue finale. Excellent Gaillac Vieilli en Fûts de Chêne 2012, Médaille de Bronze à Paris 2012, coloré, bien charnu, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, fondu, intense, à la fois riche et fin. Le Gaillac rouge cuvée Prestige Fer Servadou 2012, un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, tout en bouche. Excellent Gaillac blanc cuvée Spéciale 2011, aux arômes discrètement minéraux, un vin frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance, très agréable. Le Gaillac rouge cuvée Prestige Syrah 2012, coloré et parfumé (pruneau, violette), mêle rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente. Le Gaillac blanc doux Vieilli en Fût est floral et persistant, qui conjugue finesse et souplesse, au nez dominé par les fleurs blanches et les petits fruits mûrs. 
Goûtez encore le Gaillac rouge cuvée Spéciale 2012, avec ce nez intense de fruits rouges frais, bien équilibré, est un vin dominé par la souplesse, à prévoir sur des palombes confites au fumet, et la Méthode Traditionnelle Extra brut, de robe or clair, alliant finesse et structure, aux connotations de fleurs d’acacia, très bien équilibrée en acidité.

Pernille et Mogens N. Olesen

Château de VIELLA


Depuis 1952, la famille en est propriétaire. Actuellement, c’est Alain, représentant de la troisième génération de vignerons, qui exploite les 25 ha de vignes classées. Le Château surplombe le vignoble. Cette imposante bâtisse XVIIIe, abandonnée depuis plus d’un siècle à l’état de ruine, vient d’être reconstruite et abrite maintenant dans ses caves voûtées un superbe chai à barriques. Les salles du premier étage, sont destinées à l’organisation de réceptions autour du vin.
Beau Madiran cuvée Prestige 2011, pur Tannat, issu d’un sol d’argile à galets et de vignes de 25 ans en moyenne), élevé en fûts neufs durant 12 mois, , aux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme nous les aimons, aux tanins bien fondus mais présents, charnu en bouche. Le 2010 est très riche, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins savoureux mais très présents, un vin d’une belle harmonie, de couleur profonde, de très belle garde. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh 2011, pur Petit Manseng, sol argilo graveleux, vendanges manuelles à la mi-novembre de raisins surmûris et très concentrés. La vendange est égrappée en totalité et pressée avec beaucoup de douceur pour éviter l’oxydation. La fermentation se déroule pendant 3 à 4 semaines en barriques de chêne. Les barriques sont bâtonnées 2 fois par semaine afin de tenir les lies fines en suspension... Cela donne ce vin aux notes délicates de rose et de miel, un vin ferme et parfumé, frais et onctueux à la fois, aux connotations florales, de bouche profonde.
Un circuit pédestre ludique à travers les vignes et le jardin d’Aure sont à découvrir à Viella.

Sarl Alain Bortolussi

> Les précédentes éditions

Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château BOVILA


Château PAILLAS


Cru du PARADIS


Domaine de POUYPARDIN


Château CROZE de PYS


Château PÉROUDIER


Cru LAMOUROUX


Clos la COUTALE


Château NOZIÈRES


Château LECUSSE



CHATEAU MONT-REDON


CHATEAU FABAS


CHATEAU TOULOUZE


LA BASTIDE BLANCHE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU VALGUY


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE TROTEREAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales