Guide Des Vins Du Sud Ouest

Edition du 13/10/2015
 

Domaine Pichard

Exception

Domaine PICHARD

“Hors des sentiers battus et des idées reçues” Osez le Madiran


“Ces vins nous apprennent le plaisir de l'attente, la patience et au final la découverte des sensations intenses, ils ne se livrent pas toujours les premières années. Ils sont le reflet de leur terroir, ils ont l'accent du sud-ouest, un peu rocailleux sur la langue mais d'un cœur généreux quand ils s'expriment à leur pleine maturité. Nous ne mettons en bouteilles nos différentes cuvées qu'à l'issue d'une bonification en chai de 3 ou 4 ans après la récolte. Nous réalisons ainsi un vieillissement optimal de nos crus pour le plus grand plaisir de nos clients. Notre Domaine couvre aujourd'hui 20 hectares, plantés en haut d'un coteau, versant sud, face aux Pyrénées. Le sol se compose d'argiles fines mélangés de galets de quartz variés, quartzites et de lydiennes datant de l'aire quaternaire. Ceux-ci assurent un drainage optimal et restituent la chaleur pour aider à la maturation du raisin. L'encépagement de 30 ans de moyenne d'âge est composé de 60% de Tannat et 40% Cabernet franc et, pour le blanc, essentiellement de Petit Manseng. A compter de 2015, tous nos vins bénéficieront du label bio. Ce passage de l'agriculture raisonnée à l'Agriculture Biologique marque notre attachement au respect de la nature et à l'environnement. Les Cabernets francs contribuent depuis l'origine du Domaine à l'originalité et à la complexité de nos vins. 2015 marque la mise en place des plants issus de notre sélection massale menée depuis quatre ans. Ainsi, nous respectons la richesse que représente la diversité des individus de notre propriété. Nous sélectionnons chaque année deux cuvées en Madiran, à déguster ou à conserver de longues années, dont une Prestige. Enfin, nous présentons un Pacherenc doux, non liquoreux, frais et fruité, et un Pacherenc sec. Nos assemblages résultent de notre volonté de faire partager aux amateurs nos plaisirs de dégustation toujours renouvelés.”
Qualité des Vins Le 2013, malgré les conditions climatiques très capricieuses, devrait laisser entrevoir de belles cuvées tout en finesse avec des tanins déjà bien fondus. Le 2012, présente des senteurs de petits fruits rouges, cassis et fraise des bois, les tanins très soyeux et souples en fin de bouche. Le Madiran Cuvée Aimé 2012 est un vin bien équilibré, droit, d'une couleur intense (presque noir) avec un mélange suprenant de notes torrefiées, de moka et de fruits rouges, d’une longue finale. Sa mise en bouteille se fera d'ici un an. Le 2011 est un très beau millésime, issu d'une petite récolte vendangée fin septembre à parfaite maturité. Le vin est dans la trame du 2010, très fruité avec une belle finale persistante et réglissée, où l'on retrouve la puissance du Tannat. Le 2010 présente des senteurs de fruits rouges, beaucoup de finesse, c'est un vin très féminin, très élégant, que ce soit la Cuvée Tradition ou la Cuvée Aimé. Un vin très fruité et équilibré, aux arômes de cerise bien mûre. Seules les meilleures parcelles sont réservées à la Cuvée Aimé qui bénéficie d'un élevage d'un an en barriques, une grande réussite. Le 2009 est un vin solaire, avec beaucoup de matière, très agréable à boire dès à présent, un vin charmeur, très charnu, aux arômes de cerise, de pruneau. Idéale sur des mets épicés, la Cuvée Aimé 2009 est à son apogée. Le Madiran Tradition 2008 est intense, riche, aux notes de fruits cuits, de réglisse et d'humus, très équilibré au nez comme en bouche, beaucoup de concentration. Excitez vos papilles avec le Madiran Cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, un vin gras, intense, au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec les tanins bien équilibrés, un vin typé et bien charnu aux nuances de cuir et de mûre en finale.

   

Domaine Pichard

Jean Sentilles et Rod Cork

65700 Soublecause
Téléphone : 05 62 96 35 73
Télécopie : 05 62 96 96 72
Email : pichard65@orange.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/domainepichard




> Le palmares des vins


CLASSEMENT SUD-OUEST
e_sud-ouest.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
CAMINADE
LA COUTALE
CROZE DE PYS
FAMAEY
GAUTOUL
LAVAUR
HAUTE-SERRE
NOZIÈRES
MERCUES
PAILLAS
TRIGUEDINA
(EUGÉNIE)
PECH DE JAMMES
PELVILLAIN
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE
FORÊT
GRAND-JAURE (P)
VIEUX TOURON (M)
SADILLAC
CLOS DU BREIL
LAROQUE (BI)
MOULIN-POUZY (M)
GAILLAC
BOURGUET
LABARTHE
LECUSSE (Bl)
VIGNALS
L'EMMEILLÉ
COMBES
MAYRAGUES
MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
LAFITTE-TESTON
PICHARD
PARADIS
VIELLA
SERGENT
NIGRI
CUQUERON
DOU BERNES
(HUSTE (J))
BORIES
ROUSSE (J)
AUTRES APPELATIONS

VIGNERONS BUZET (Bt)
HAILLE (IGP)
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
GUILLAMAN (IGP)
HERREBOUC
JOY (IGP)
MALARTIC (IGP)
SAINT-GUILLHEM (F)
VOIE BLANCHE (VP)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
SOULEILLAN*
BOUT DU LIEU
MAISON-NEUVE*
ARMANDIÈRES
(PASSELYS)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
CROIX BLANCHE (BI)*
HAUT-FONGRIVE*
(LA BORDERIE (M))
TIREGRAND (P)
PANISSEAU (BI)
GAILLAC
GRAND CHÊNE
LACROUX
RHODES
MADIRAN
JURANCON

BURGUÉ-SÉRÉ* (J)
(Cru LAROSE (J))
AUTRES APPELATIONS

CAVE IROULÉGUY (I)*
(VIGNERONS BRULHOIS*)
GENSAC

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(TROTTELIGOTTE)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
(ROQUES-PEYRE*)
GAILLAC
MADIRAN
JURANCON
Prod. JURANÇON (J)
AUTRES APPELATIONS

(CAVE FRONTON (F))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de POUYPARDIN


Vignoble de 6,5 ha, sur lequel Antonin Nicollier et son épouse effectuent la totalité des travaux. Exclusion de toute aromatisation et de toute correction du vin. Les rares insecticides mis en œuvre sont dorénavant tous homologués en Agriculture Biologique. Cela donne ce IGP Gers blanc sec Messire Géraud 2010, parts égales de Sauvignon et de Sémillon, élevé en barriques sur lies totales durant 18 mois, (renouvellement des barriques 20% par an), d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de lis, dense et distingué à la fois. Le rouge Montée de Pouypardin 2011, élevé 18 mois en barriques (pas de barriques neuves), de couleur pourpre, charpenté, élégant, tout en bouche, avec des notes de mûre, un vin rond avec des tanins amples, charnu, de très bonne garde. L’IGP Gers Geraldus 2011 (pur Syrah, 25 hl/ha) élevé en barriques durant 18 mois (pas de barriques neuves), est de bouche riche, aux nuances de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en persistance, et poursuit sa belle évolution. On poursuit avec cet autre IGP Gers rouge Les Lionceaux 2010 (100% Fer Servadou), élevé durant de 12 à 18 mois en barriques, très équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois, encore jeune, l’IGP Gers Euphorisant Beguin Rouge Syrah 2010, de robe grenat, charpenté, très parfumé, avec des tanins très équilibrés, d’une jolie finale, et le Vin mousseaux Escarbille blanc 2011, de mousse fine et persistante, d’une belle harmonie, tout en finesse, aux arômes de fleurs blanches.

Stéphane Picarelli
Grazimis
32100 Condom
Téléphone :05 62 68 34 77 et 06 80 02 75 97
Télécopie :05 62 28 27 18
Site personnel : www.pouypardin-vin-gers.com

Les VIGNERONS de BUZET


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne dans la palette des vins de France. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe. Grâce au talent des 198 viticulteurs (Merlot (52%), Cabernet franc (26%), Cabernet-Sauvignon (22%) pour les rouges et rosés; Sémillon (70%), Sauvignon (30%) pour les blancs), au savoir-faire des œnologues et des maîtres de chai, au génie de son sol, Buzet est devenu un vrai grand vin. Quelque 94% de l’appellation Buzet, soit 1870 ha, offrent généreusement 10 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Ce vin est élaboré dans deux sites de vinification extraordinairement modernes. L'un est à Buzet, l'autre à Espiens, sur les berges de la Baïse. Un chai d’élevage hébergeant plus de 2 000 barriques instillant mille saveurs à ce grand vin que 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans les chais (1ère entreprise française agroalimetaire à avoir été évaluée ISO 26000). Ainsi, la cave des vignerons de Buzet est-elle devenue le site touristique le plus visité du département du Lot-et-Garonne. “Pour ce millésime 2014, nous raconte David Bidegaray, après un été anormalement frais et humide, nous avons eu un mois de septembre et un début d’octobre particulièrement ensoleillés et chauds. Cela a permis de modifier radicalement une vendange qui s’annonçait compliquée en termes de maturité et d’état sanitaire. Résultat : autant en rosé et blanc, qu’en rouge, les vins sont aromatiques, équilibrés et flatteurs. Pour les rouges de Buzet, les structures tanniques sont assez “soft” mais suffisantes avec un enrobage assez étonnant sur des vins si jeunes. Dans l’ensemble, millésime de bon niveau.” Une référence, leur Buzet Château de Gueyze 2011, de teinte soutenue, aux notes de cassis mûr et d’épices, franc et savoureux en bouche, parfumé et bien typé. Le Château de Padère 2011, de belle couleur grenat, intense, corsé, velouté, très parfumé, avec des senteurs de sous-bois et de mûre. Il y a aussi le Baron d’Ardeuil Vieilles Vignes 2011, riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau et de poivre, intense au nez comme en bouche comme ce Buzet Domaine de Astris rouge 2011, un vin bien corsé, aux tanins souples, au nez charmeur (framboise, épices), de bouche puissante, riche, très équilibrée, d’une jolie longueur. Le Buzet Domaine de Brazalem 2012, un vin coloré, aux senteurs de mûre, de griotte et de violette, puissant au nez comme au palais, d'une très jolie finale persistante. Le Château La Hitte 2012 est également à découvrir, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé, savoureux, aux tanins mûrs. Goûtez le Buzet Château Ribeau 2012, charnu, parfumé, avec ces notes de sous-bois et de myrtille, de bouche épicée, et toujours ce Buzet Domaine du Grand Bourdieu 2012, d’une robe rouge cerise limpide, qui développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins souples mais présents. Jolie cuvée Sans Sulfites Ajoutés 2012, de robe rubis soutenu, ample, fruitée, de bouche franche comme leur Buzet Domaine de Michelet, tout en arômes, aux tanins ronds, au nez de pruneau et d’humus, tout en bouche, très bien élevé.  Le Buzet blanc L’Excellence 2012, Sémillon, Sauvignon, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, qui associe la fraîcheur à l’élégance, vraiment charmeur comme le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2012, issu de vieilles vignes, suave en bouche, un vin harmonieux, aux arômes de fruits blancs, d’une belle élégance et d’une jolie richesse aromatique en finale. Joli Buzet Loustallet 2013, de robe jaune clair, où l'on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix, de bouche souple et vive à la fois, tout en nuances. En rosés, le Château de Gueyze et le Domaine de la Croix sont très réussis.

Directeur : Pierre Philippe
Avenue des Côtes-de-Buzet
47160 Buzet-sur-Baïse
Téléphone :05 53 84 74 30
Télécopie :05 53 84 74 24
Email : buzet@vignerons-buzet.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/buzet
Site personnel : www.vignerons-buzet.fr

Château PÉROUDIER


Une propriété de 50 ha dans la famille depuis plusieurs siècles. “Le millésime 2013 a été une année décevante, nous explique Charles Loisy, il n'y aura ni Monbazillac, ni vins secs rouges ou rosés. Millésime 2014 : quantité à l'hectare très faible (- 30%  en Monbazillac). Les rouges viennent d'être mis en bouteilles, leur qualité est intéressante.” Superbe Monbazillac cuvée Louise Élisa 2011, une cuvée en mémoire de la Grand-Mère fondatrice du domaine qui n'est élaborée que dans les grandes années, d’une très grande intensité au nez comme en bouche, ample et très onctueux, d’une grande complexité au palais (brioche, abricot confit), tout en longueur, de garde comme en atteste ce 2006, typé, ample et fruité, aux connotations subtiles de miel et de rose, de bouche profonde, très fin, qui mêle ampleur et distinction. Le Bergerac sec cuvée Louise Élisa, 100% Sauvignon gris, fermenté et élevé en barriques, de jolie robe, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, est un vin où la structure s’allie à l’élégance. Le Bergerac cuvée Louise Élisa rouge 2011, une cuvée élevée 12 mois en fûts de chêne, dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, très équilibrée, un vin de bouche intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre. Le Bergerac rouge cuvée Péroudier 2012, typé, coloré, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, tout en bouche. Goûtez le Bergerac rouge, avec des tanins bien arrondis, une nouvelle fois très réussi. Joli Bergerac blanc sec Fût de Chêne, de belle teinte, au nez subtil de lis, franc et gourmand, rond et parfumé au palais, de bouche fine comme ce Côtes-de-Bergerac blanc moelleux 2011, première année de mise en bouteilles d'un moelleux au Château Péroudier, où fruité et vivacité sont de mise.

Famille Loisy

24240 Monbazillac
Téléphone :05 53 58 30 04 et 06 07 21 83 97
Télécopie :05 53 24 55 20
Email : chateauperoudier@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateauperoudier.com

CRU LAMOUROUX


Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2005, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant 1 année en vieux fûts de chêne, un vin superbe, aux notes de rose et de petits fruits confits, un vin d’un très bel équilibre, riche et fin à la fois, savoureux, dense et bien velouté, dominé en bouche par des nuances de brioche, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006, (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), un vin suave, très parfumé, de bouche flatteuse et persistante, tout en bouquet, mêlant puissance et distinction vraiment remarquable. Superbe Jurançon cuvée Nathalie 2004, pur Petit Manseng, à la bouche fondue, un vin ample, aux notes discrètes de citron et de fleurs blanches, tout en bouche, tout en finesse, de jolie robe dorée, dominé par des effluves de petits fruits confits et de noisette en finale, de garde. Le 2003, d’une belle persistance et complexité aromatique au palais, subtil au nez comme en bouche, est un vin de jolie robe brillante, très séduisant avec ces nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches. Le Jurançon Tradition sec est une réussite, de jolie teinte soutenue, très frais, avec des notes de fruits blancs et d’amande, à ouvrir sur une langouste grillée.

Famille Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : crulamouroux@vinsdusiecle.com
Site : crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine DHOSTE CHEVALIER


Ce domaine a été racheté il y a une dizaine d'année, entièrement remis à neuf et partiellement restructuré par l'acquisition d'anciennes vignes et l'investissement dans du matériel permettant la mise en oeuvre de techniques modernes, dans le respect de la typicité du cépage et le strict contrôle du rendement. Toutes les opérations de soins à la vigne sont effectuées manuellement.
Coup de coeur pour leur Cahors 2009, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté, de garde comme le 2008, vin bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, bien charnu comme il le faut. Le 2007 est au nez complexe (groseille, violette…), un vin bien typé et riche, avec une structure harmonieuse. Beau 2006, aux senteurs persistantes d'humus et de pruneau, de bouche corsée, riche en couleur, mêlant finesse et complexité, aux tanins soyeux mais très équilibrés, qui commence à se goûter particulièrement bien (12 € environ). On n'hésite pas cette année.
Y. & H. Netillard et Fils

Château de MERCUÈS


Au sommet. Une propriété de 35 ha et un majestueux château du XIIIè siècle, construit au Moyen-Âge par les Comtes-Evêques de Cahors.
Georges Vigouroux (voir aussi le Château de Haute-Serre) est l’une des grandes figures de la région et poursuivit son aventure vigneronne avec l'acquisition du Château de Mercuès dans les années 1980. Il s'employa à restructurer le vignoble sur les croupes graveleuses environnantes, sur les communes de Caillac et de Mercuès et à replanter en cépage Malbec les parcelles acquises sur ce terroir argilo-calcaire idéal à la culture de la vigne. Parallèlement au vignoble qui s'étend sur 32 ha, il entreprit la construction d'un monumental chai de vinification et de vieillissement souterrain sous les jardins du château... Aujourd'hui Bertrand-Gabriel Vigouroux, vigneron et oenologue de formation, poursuit l'oeuvre de son père. Mercuès est évidemment, également, un hôtel exceptionnel, et un restaurant incontournable.
Très beau Cahors 2012, 88% Malbec et 12% de Merlot, élevé 10 à 12 mois en barriques de chêne, rès parfumé avec des notes de mûre et de griotte, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux et très équilibrés, ample et riche, bien charnu, de garde (16 €). Le 2011, particulièrement réussi, est tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme. Le 2010, avec des tanins riches et une charpente solide, au nez dominé par les petits fruits rouges macérés, de robe pourpre, est de bouche chaleureuse et charnue, de garde comme ce 2009, de belle charpente, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes très caractéristiques de prune et de fumé, un vin de couleur pourpre, riche et élégant, tout en bouche, de garde. Le 2008, médaille d’Or au concours général agricole Paris 2010, est ample et complexe, avec ses tanins savoureux mais très présents, associant puissance et distinction, gras, charnu, au nez subtil où se devinent la prune et les épices.
Bertrand-Gabriel Vigouroux

Clos LAPLUME


Bien apprécié ce Jurançon cuvée Esprit d'Ambroisie 2011, élevé en fûts de chêne, charmeur, qui développe un goût minéral où se mêlent des nuances d'amande et de chèvrefeuille, un vin de bouche complexe, suave (11€).
André Laplume

> Les précédentes éditions

Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château NOZIÈRES


Château de HAUTE-SERRE


Château GAUTOUL


Château de VIELLA


Château VIEUX TOURON


Château CROZE de PYS


Château PÉROUDIER


Domaine de POUYPARDIN


Cru LAMOUROUX


Château LECUSSE


Château PAILLAS


Château BOVILA


Cru du PARADIS


Château BARRÉJAT


Clos la COUTALE



EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


DOMAINE ALARY


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE TROTEREAU


MAISON MOLLEX


CHARLES SCHLERET


CHATEAU MONT-REDON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales